conakrytime

Syrie: frappes russes contre des positions jihadistes dans la région d'Idleb

GUINÉE  /  14 Mar 2019

Pour la première fois cette année, l’aviation russe a mené des frappes contre des positions jihadistes dans la ville d’Idleb et sa province, en parallèle à des tirs d’artillerie de l’armée syrienne. La flambée de violence a atteint la ville côtière de Lattaquié, touchée par des roquettes tirées par les groupes rebelles.

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Le ministère russe de la Défense a indiqué que les raids de l’aviation mercredi ont eu lieu en concertation avec la Turquie, et ont visé un entrepôt où « des drones avaient été livrés la veille en préparation d’une attaque contre la base aérienne de Hmeimim ».

Ces frappes interviennent au lendemain de la suspension par l’armée turque de ses patrouilles dans la zone démilitarisée, après une exigence posée par les jihadistes d’accompagner les troupes d’Ankara.

Des sources proches de l’opposition et du gouvernement syriens ont précisé que les avions ont pris pour cible plusieurs positions du groupe Hayat Tahrir al-Cham, l’ex-branche d’al-Qaïda en Syrie, dans la ville même d’Idleb et dans la province éponyme. Une des bombes larguées par l’aviation a détruit un mur de la prison centrale d’Idleb, permettant la fuite de nombreux détenus. Les jihadistes ont déployé d’importantes forces pour tenter de retrouver les fuyards. L’artillerie de l’armée syrienne a violemment pilonné à son tour des positions de Hayat Tahrir al-Cham en différents points de la province. L’escalade s’est étendue à la ville côtière de Lattaquié.

Pour la première fois depuis le début de l’année, ce fief du régime syrien a été touché par plusieurs roquettes, qui se sont abattues près du stade municipal, sans faire de victimes.

Avec AFP