conakrytime

Au moins 5 cases et leurs contenus ont été complètement calcinés par un incendie dans la ville de Faranah

GUINÉE  /  15 Apr 2019

Dans la soirée du vendredi 12 avril 2019, un incendie a ravagé cinq (5) cases et leurs contenus plus deux cuisines en paille au quartier Mosquée, secteur 4. Sur les circonstances de cet incendie, ce gérant de bar café, Ibrahima Camara nous explique :

« Mon café se trouve à côté de ma concession. J’ai demandé aux enfants de me balayer la concession. C’est ce qui fut fait et ils ont nettoyé et rassembler les ordures. Ils ont mis du feu sur ces ordures. Le feu a pris la toilette qui était à côté faite en roseau en passant par ma case, avant de se propager. Malgré l’effort des voisins, le feu a été difficilement maîtrisé. La perte a été énorme. Chez moi par exemple, mon lit, mes tables, mes fauteuils, une somme de 600 000fg qui m’appartenait et 1 200 000fg que quelqu’un m’avait confié sont tous partis en fumée. Dans une autre case, il y avait les cordes en vente et une somme de 3.000.000fg et 3.500.000fg. Soit un montant de 8300000fg partis en fumée ».

Le chef de quartier Mosquée a, pour sa part fustigé le comportement des sapeurs pompiers de la place, avant de solliciter l’aide des personnes de bonne volonté : « Mes citoyens sont sinistrés. Cinq cases et leurs contenus sont complètement brûlés même une aiguille n’est pas sortie. Parmi les victimes, il y’a un homme et une femme qui ont des cas très difficiles. Pour vivre, ils prennent des marchandises avec les gens, revendre ça pour avoir de quoi vivre. Dès que le feu s’est déclaré, j’ai appelé les sapeurs pompiers. Ils m’ont dit qu’ils arrivent, ils ont retardé et ont les a rappelé pendant que le feu continuait à ravager les cases. Il a fallu que je me déplace pour aller crier sur eux à la sûreté. C’est un acte que je déplore. Nous tendons la main aux autorités et aux personnes de bonne volonté de nous aider à remettre le moral de nos citoyens. Donc, je demande l’assistance de la population de Faranah », a souligné le Mamoudou Kandé.

Depuis lueur de l’année 2019, le feu continue ses ravages dans la préfecture de Faranah. La question qu’on se pose est de savoir quel rôle joue les sapeurs pompiers de Faranah surtout quand on sait que dans les sept (7) cas d’incendies déclarés, ces sapeurs pompiers n’ont éteint même la flamme d’une seule case.

Avec Média Guinée