conakrytime

La police de Mamou présente à la presse l'assassin d’une jeune femme, arrêté après près d'un mois de cavale

GUINÉE  /  12 May 2019

Après près d'un mois de cavale, l’assassin présumé d’une jeune femme, âgée de 25 ans, vient de tomber dans le grappin du commissariat central de police de Mamou.

Mèmè N’diaye, c’est son nom, est accusé d’avoir ôté la vie à Noumou Sadio Diakité par coup de poignards, après l’avoir conduit dans une forêt.

Les faits se sont produits le 11 avril dernier, dans le secteur Horé-Konkouré, quartier Madina Sciérie. Sa présentation, a eu lieu ce samedi 11 mai 2019, devant la presse locale.

A cette occasion, le présumé auteur, a reconnu sans trembler, avoir délibérément donné la mort à la jeune femme, qui serait sa petite amie.

« C’est la fille qui m’a trahi. On s’était entendu que celui d’entre nous deux, qui se montrait infidèle, la victime allait faire ce qu’elle veut à l’autre. C’est ainsi, un samedi, on avait décidé d’aller ensemble en boite, mais elle a désisté à la dernière minute, prétextant qu’elle est malade et couchée à la maison. À ma très grande surprise, je la trouve, la même nuit, dans un atelier de menuiserie, en compagnie d’un autre homme. C’est de là que je l’ai prise pour l’envoyer dans une forêt, je l’ai d’abord frappé avant de la poignarder. C’était ma petite amie, je sortais avec elle depuis quelques mois », a fait savoir le présumé assassin.

Selon le commissaire adjoint de la police de Mamou, l’arrestation de Mèmè N’diaye a été rendue possible grâce au téléphone de la victime.

« C’est le 13 avril à 19 heures, que nous avons été informé par le chef de quartier de Madina Sciérie, de la découverte du corps sans vie de la jeune femme. Une équipe composée d’agents et de médecins légistes, s’est rendue sur les lieux pour procéder à la constatation. Une réquisition a été faite par rapport à l’appel téléphonique que la fille avait reçu la nuit du 11 Avril aux environs de 21 heures. Avec l’implication de Monsieur le procureur, le service orange nous a facilité la recherche. C’est ainsi, qu’à la date du 9 mai, on a pu mettre main sur le présumé auteur, à travers une de ses copines », indique le commissaire Idrissa Doumbouya.

La victime Noumou Sadio Diakité, mariée et mère de deux enfants, dont un vivant, est originaire de Banatamaya, sous –préfecture de Ourékaba.

Avec Mosaique Guinée