conakrytime

Préparation de guerre civile en Guinée/ Chaque jour, des groupes de rebelles se forment/ Naissance du MODEF qui accuse Alpha Condé de « parjure »

GUINÉE  /  18 Jun 2019

A la faveur d’une conférence de presse, ce lundi 17 juin à Kipé, le mouvement des déçus et frustrés(MODEF), a insisté sur la nécessité de défendre la constitution guinéenne.

A cette occasion, ce mouvement composé d’anciens alliés du RPG Arc-en-ciel, a d’abord déclaré son adhésion au Front National pour la Défense de la Constitution.

A la suite de cette déclaration, le MODEF a vigoureusement dénoncé le projet de nouvelle constitution, visant un troisième mandat en faveur du Chef de l’État, Pr Alpha Condé.

« Il ne peut pas y avoir de nouvelle constitution, Alpha Condé a juré de respecter et de faire respecter la constitution guinéenne. Donc, changer cette constitution, est un parjure. C’est une haute trahison par le Pr Alpha Condé… », a déclaré El Hadj Thierno Oumar Camara, président dudit mouvement.

Présent à cette conférence de presse, Sékou Koundouno, un des acteurs du FNDC, a salué la position du MODEF, avant d’appeler à la mobilisation.

Cette conférence de presse, a été bouclée, par la présentation d’une copie d’alliance, signée par Alpha Condé et ses anciens alliés en 2010, à travers laquelle, il s’engagea à ne pas changer la constitution guinéenne.

Avec Mosaique Guinée