conakrytime

Ousmane Gaoual prévient : « Pour aller au dialogue, la renonciation au projet de nouvelle constitution, est une condition absolue »

GUINÉE  /  5 Sep 2019

C’est sur son compte tweeter que l’opposant, a choisi de réagir à l’adresse d’hier soir du président Alpha Condé.

Le député uninominal de Gaoual, commence par brocarder, en ces termes : « le résultat des précédents dialogues est un indicateur fiable de l’importance du dialogue pour le Chef de l’état », a-t-il mentionné d’entrée.

Mieux pour Ousmane Gaoual Diallo, il n’y’a pas mille conditions pour participer à un dialogue. Il faut tout simplement dire non à une nouvelle condition

« Pour aller au dialogue, la renonciation au projet de nouvelle constitution est une condition absolue », tranche-t-il.

Et pour solde de tout compte, le député à l’assemblée nationale guinéenne, alerte sur les conséquences d’un refus, dit-il, du chef de l’Etat de renoncer à un projet de 3ème mandat.

« En refusant de se prononcer clairement sur sa renonciation à l’idée du troisième nambara, le chef de l’état maintient le pays dans une crise multidimensionnelle latente », prévient-il.

Baisse du budget de l’armée : Ousmane Gaoual dénonce un désistement de l’État face aux besoins

Le vice-président de la commission défense et sécurité, à l’Assemblée nationale, Ousmane Gaoual Diallo, a fait part de son indignation, ce mercredi 4 septembre, à l’hémicycle, face à la baisse de près de 8% du budget de l’armée, tel que cela figure dans la loi de finances rectificative 2019, déjà adoptée.

« Dans l’ensemble du budget de l’armée, Il y a une diminution de près de 8%. Alors que, quand on constate des besoins, on ne diminue pas les dépenses. Donc, est-ce un désistement de l’État sur les questions de défense, au profit d’autres secteurs du pays ? Nous nous attendions à ce qu’il ait une augmentation substantielle, qui tienne compte de cette réalité. C’est surprenant, surtout que notre pays est entouré des États instables. Donc, les besoins en termes de sécurité et de défense, sont immenses. Ce qu’on a vu est inquiétant », a-t-il déploré lors de la phase des débats.

Avec Mosaique Guinée