conakrytime

Sékouba Konaté menace : « Si Dadis continue son arrogance, je vais faire activer sa venue à la cour pénale Internationale »

GUINÉE  /  9 Sep 2019

Depuis quelques jours, des médias annonçaient une rencontre possible, à Ougadougou, entre le capitaine Moussa Dadis Camara et le Général Sékouba Konaté, les deux têtes de gondole de la transition guinéenne de 2008 à 2010, tous exilés à l’étranger, bien que dans des circonstances différentes.

Dans un entretien à nos confrères du site Nouvelledeguinee, le mercredi 4 septembre, l’ancien président de la transition guinéenne, a balayé d’un revers de la main gauche, cette rumeur, qu’il a dit ne pas être de son goût.

« Je tiens à préciser que j’ai des chats à fouetter que d’aller rencontrer à Ouaga, Paul ou pierre. Mon agenda très chargé, ne prévoit pas ce genre de rencontre. Je suis très occupé par les temps qui courent. Je n’ai rien à foutre à Ouaga avec un individu qui se trouve dans le viseur de la Cour Pénale Internationale », s’est montré tranchant le Général Sékouba Konaté.

Par ailleurs, l’ancien président de la transition, a mis en garde.

« Actuellement, j’ai d’autres chats à fouetter que de verser dans une polémique stérile et contre-productive. si Dadis continue son arrogance, je vais faire activer sa venue à la cour pénale Internationale. Il me connait, je suis un homme de parole. Je lui avais promis le pouvoir et j’ai tenu parole en donnant le pouvoir, il me connait », a-t-il prévenu.

Pourquoi le torchon brûle, à nouveau, entre Dadis et Konaté ?

Les deux anciennes têtes d'affiche du Conseil National pour la Démocratie et le Développement avaient, pourtant, depuis belle lurette, enterré la hache de guerre, fait la paix des braves.

Pas plus-tard qu'au mois de décembre dernier, l'ancien chef de la junte du CNDD, capitaine Moussa Dadis Camara, passe un coup de fil à son ancien ministre de la défense nationale parce que ce dernier est alité dans un grand hôpital parisien à cause d'une intervention chirurgicale au niveau du genou.

Courant mai 2019, les deux anciennes figures de proue de la junte militaire renouent le contact. Un ami commun des deux personnalités joue le facilitateur. Mamadou Barry tente de faire un rapprochement entre Dadis et Konaté. Et, ça marche. L'ancien patron du Conseil National pour la Démocratie et le Développement, le capitaine Moussa Dadis Camara, envoie alors, régulièrement, des messages à Konaté. Via le compte Messenger de Mamadou Barry.

Mais, depuis quelques jours, tout bascule dans une période de froid entre Dadis Camara et son successeur aux commandes de la Guinée.

Une rumeur selon laquelle le général Konaté prévoit d'aller à la rencontre de Dadis à Ouaga met le feu aux poudres.

A l'annonce de la nouvelle de leur probable rencontre dans la capitale du Faso, l'ancien leader du Cndd s'empresse de démentir, de prendre ses distances en annonçant qu'il n'a nullement besoin d'un tête à tête avec le général Sékouba Konaté. Une sortie médiatique qui finit par mettre l'ancien président de la transition dans tous ses états. C'est le feu et la fureur chez le " Tigre".

La tension monte d'un cran et vire à l'escalade verbale entre Dadis et Konaté. Au grand dam de Mamadou Barry, le " parrain" de la réconciliation entre les deux hommes d'Etat.

" Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'on en arrive là. Je suis à l'origine du rapprochement entre le capitaine Dadis et le général Sékouba Konaté. J'ai tenté de les réconcilier. C'est tout. Je vis, à Paris, depuis plusieurs années, au côté du général Konaté. Au temps du Cndd, je m'occupais de leur nourriture. Donc, je suis proche des deux. J'avoue que je suis dépassé par la tournure des événements", regrette Mamadou Barry.

Résigné, Mamadou Barry assiste, malgré lui, à la reprise des hostilités entre l'ancien président du Cndd, capitaine Moussa Dadis Camara, et l'ancien président de la transition, le général Sékouba Konaté. Dommage !

Avec Nouvelle de Guinée