conakrytime

Le Ministère de la sécurité dresse le bilan de la désobéissance du FNDC de mardi 21/01/2020 / Des véhicules incendiés, des commerces attaqués

GUINÉE  /  21 Jan 2020

Dans un communiqué rendu public ce mardi 21 janvier 2020 le ministère de la sécurité a dressé le bilan de la journée consacrée à l’appel à la résistance du FNDC ce mardi.

Le département de la sécurité et de la protection civile indique que des échauffourées ont été enregistrées dans certaines localités de la Guinée, des véhicules incendiés et des commerces attaqués.

D’après le département, les forces de maintien de l’ordre sont intervenues pour calmer la situation a-t-il mentionné dans le communiqué.

Ci-dessous, ledit communiqué.

Conakry, le 21 janvier 2020 – L’appel du FNDC du Mardi 21 Janvier 2020 a été observé dans certaines localités de Conakry et de l’intérieur du pays avec l’érection de barricades, le déversement de l’huile de vidange sur les chaussées.

A Conakry, cet appel n’a pratiquement pas été suivi à Kaloum, Dixinn et Matam.

Cependant, dans la commune de Matoto et surtout de Ratoma, des loubards violents ont fait des irruptions à certains endroits pour déverser l’huile de vidange sur la chaussée, ériger des barricades, caillasser et incendier des véhicules.

Au petit Lac à Taouyah, des loubards se sont attaqués aux commerces, avant d’incendier deux véhicules appartenant aux tiers.

Aussitôt, la réplique des victimes a été immédiate ayant entrainée un début d’affrontement entre Loubards et Victimes de Pillage et de destruction de biens privés.

L’intervention des services de sécurité a calmé les ardeurs des uns et des autres.

A l’intérieur du pays, sur les trente-trois préfectures (33) quelques incidents ont été signalés à Gaoual, Télimélé, Fria, Dinguiraye, Coyah, Dalaba, Lélouma, Pita et Tougué.

A Dinguiraye, des loubards ont tenté en vain d’attaquer les locaux des forces de sécurité.

Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile