conakrytime

Cellou Dalein Diallo: « Ces 90 millions de dollars de la licence 4G étaient destiné à financer la promotion du 3ème mandat »

ACTIONS DU GOUVERNEMENT GUINÉEN  /  28 May 2019

Le chef de file de l’opposition guinéenne, El Hadj Cellou Dalein Diallo, s’est prononcé à nouveau, sur les 90 millions de dollars, issus de la vente de la licence 4G, à Orange Guinée.

Pour le patron de l’UFDG, le transit de ce montant dans un autre compte, n’est ni plus, ni moins, qu’une manœuvre qui visait à financer le projet de troisième mandat.

« Sans doute, ce montant était destiné à financer la promotion du troisième mandat. C’est lorsque la presse et l’opposition en ont parlé, qu’ils ont dit non, on a versé sur un compte transit…, les procédures sont en cours, pour verser au trésor. C’est la course effrénée à l’enrichissement illicite, alors que les populations souffrent », a dénoncé l’opposant devant ses militants, ce samedi 25 mai, au siège du parti.

« Ils ont fini de dilapider les ressources du pays. Ils ont été épinglés par le Fonds Monétaire International, avec les 90 millions de dollars. C’est 90 mille milliards GNF, qui n’avaient pas été versés au compte du trésor public. Et ce montant n’est rien par rapport à ce qu’ils captent dans l’exploitation minière », estime Cellou Dalein.

Un troisième mandat, en faveur du président Alpha Condé, parait improbable, aux yeux de Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG.

Le principal opposant au régime, a insisté là-dessus à nouveau, ce samedi 25 mai, à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti.

« Amoulanfé (ça n’aura pas lieu), il faut que nous restions mobilisés, la constitution a verrouillé le nombre de mandats. La disposition sur le nombre de mandats, n’est pas révisable. Or, le clan d’Alpha Condé lui dit qu’il faut continuer à bouffer, il faut qu’il reste, il est le sauveur. Je dis Amoulanfé (ça n’aura pas lieu) », a réitéré Cellou Dalein Diallo.

Le président de l’UFDG, invoque la constitution guinéenne, qui dira-t-il, a réglé cette question.

« Nous voulons l’alternance, tout citoyen qui aura exercé plus de deux mandats pour la fonction présidentielle, il ne pourra plus se présenter », argue-t-il.

Avec Mosaique Guinée