conakrytime

Interdiction de la polygamie en Guinée : Elhadj Sékhouna traite les députés de "fous"

ACTIONS DU GOUVERNEMENT GUINÉEN  /  28 May 2019

A propos de l’adoption, le 9 mai dernier du nouveau code civil par l’Assemblée nationale qui fait de la monogamie le régime général du mariage en Guinée, le Kountigui de la Basse Côte Elhadj Sékhouna Soumah a eu un coup de sang.

Sur radio Basse Côte internationale, le doyen de Tanènè a traité les députés de « fous » et de « périmés ». Pour lui, cette loi qui n’a pas été appliquée sous Sékou Touré ne le sera pas sous Alpha Condé. Ajoutant qu’on ne peut pas nous imposer en Guinée une loi européenne faite par des gens sans religion. Nous ne sommes pas d’accord avec ça…

Radio Basse Côte internationale : Notre Kountigui, la polygamie reste possible en Guinée, mais à la condition que la première épouse donne son accord lors de la célébration du mariage à la mairie. Peut-on savoir votre position sur le sujet?

Elhadj Sékhouna Soumah : « C’est une décision trompeuse. La loi des hommes ne peut pas primer sur celle d’Allah.

Dieu avait accordé 4 femmes au prophète Mouhammad (Paix et salut et sur lui). Dire que pour être polygame il faut l’accord de la première épouse n’a pas été appliqué sous Sékou Touré et ne sera pas appliqué sous Alpha Condé. Ils [les gouvernants] ne peuvent faire la loi de Dieu. L’assemblée nationale qui a dit ça, ils sont fous et d’ailleurs ces députés sont en fin de mandat. Si cette Assemblée n’est pas folle, elle ne devrait pas voter une telle loi. Dans la vie, on doit travailler selon la loi divine. On ne peut pas nous imposer en Guinée une loi européenne faite par des gens sans religion. Nous ne sommes pas d’accord avec ça ».

Avec Média Guinée