conakrytime

Le Fonds vert lève près de 10 milliards de dollars pour le climat

AFRIQUE & MONDE  /  26 Oct 2019

Le Fonds vert a tenu vendredi 25 octobre à Paris une conférence de reconstitution, car ses caisses étaient vides et qu'il fallait les remplir. Vingt-sept États y ont participé et ont donc mobilisé la somme record de 9,8 milliards de dollars pour le climat.

Il s’agit d’un très bon signal. C'est en tout cas, l'analyse que fait le directeur exécutif du Fonds vert, l'organisme international qui devait renflouer ses caisses pour financer les trois prochaines années des projets de lutte contre le réchauffement climatique.

Yannick Glemarec, directeur exécutif du fonds vert, n'a d’ailleurs pas eu trop de mal à lever ces fonds. « La question c’était : est-ce que ça serait un très grand succès ou simplement un succès ? Parce que 16 pays avait déjà fait une annonce, donc nous sommes arrivés à Paris avec 7,5 milliards de dollars. L’objectif, c’était être entre 9 et 10 et nous sommes arrivés quasiment à 10 ».

La société civile déçue

9,8 milliards précisément, une somme conséquente, mais qui aurait pu être plus élevée. C'est ce que demandait la société civile. « 10 milliards, ça va permettre au Fonds de continuer son action. Mais aujourd’hui, le secrétariat a environ 300 propositions de projets. Il faudrait 15 milliards pour pouvoir mettre en œuvre l’ensemble de ces projets, explique Armelle Le Comte, d'Oxfam France. Cela veut dire que finalement il y aura moins de projets dans les pays en développement pour aider les populations les plus pauvres ».

Cet objectif de 15 milliards aurait pu être atteint avec la contribution des États-Unis, le plus gros émetteur de gaz à effet de serre au monde. Mais depuis leur retrait de l'Accord de Paris, les Américains ne donnent plus un seul dollar au Fonds vert.

Avec RFI