conakrytime

Fin d’une grève historique de 40 jours dans les usines de General Motors

AFRIQUE & MONDE  /  26 Oct 2019

La direction du groupe automobile américain et les syndicats sont arrivés à un accord vendredi 25 octobre au soir. Les salariés ont obtenu une partie de leurs demandes.

Avec notre correspondante à New York,Loubna Anaki

Les discussions n’auront pas été simples. Il y a tout juste une semaine, le dialogue semblait rompu entre la direction de General Motors et les représentants du puissant syndicat automobile UAW. Cet accord met donc fin à la plus longue grève au sein du groupe depuis 50 ans, qui paralysait les usines depuis le 16 septembre.

Le nouveau contrat, qui sera valable pour les quatre prochaines années, prévoit une augmentation des salaires de 3% par an et des garanties pour une intégration plus rapide des travailleurs temporaires. Une prime de 11 000 dollars par salarié et 4 500 dollars par intérimaire sera également versée.

9 000 nouveaux emplois créés, trois usines fermées

General Motors s’est également engagé à investir plus de 7,5 milliards de dollars dans ses usines. Ce qui permettra la création de 9 000 nouveaux emplois.

En échange, le groupe automobile va pouvoir fermer trois usines dans le Michigan, l’Ohio et le Maryland. En revanche, l’usine de Détroit, qui était menacée de fermeture, restera en activité.

Les travailleurs spécialisés vont désormais pouvoir reprendre le travail dès ce samedi 26 octobre pour relancer les machines et pouvoir reprendre la production dès lundi. Le syndicat, lui, va entamer les négociations pour le renouvellement des contrats sociaux avec Ford et Chrysler.

Avec RFI