conakrytime

Bolivie: malgré la victoire d'Evo Morales, la contestation se poursuit

AFRIQUE & MONDE  /  26 Oct 2019

Malgré la confirmation par le Tribunal suprême électoral bolivien de la victoire d'Evo Morales dès le premier tour, l’opposition dénonce toujours un décompte des voix frauduleux.

Avec notre correspondante à La Paz,Alice Campaignolle

C’est dans un concert de casseroles que la ville de La Paz a terminé sa journée vendredi. Le Tribunal suprême électoral (TSE) avait annoncé, quelques heures auparavant, les résultats définitifs des élections présidentielles. « Le mouvement communauté citoyenne : 36, 51% des voix. Le parti du MAS obtient 47,08% », a déclaré sa présidente.

Le TSE réaffirme la transparence du système électoral

Il n’y aura pas de second tour, et ce malgré les recommandations de l’Organisation des États américains et de l’Union européenne. Mais selon les mots de la présidente du Tribunal, son institution n’a rien à cacher aux organisations internationales. « Nous sommes disposés à l’organisation d’un audit électoral, et nous allons le faire. Tout comme nous avons accueilli des observateurs électoraux », a-t-elle lancé.

Les porte-paroles de la Cour électorale ont rapidement pris un ton défensif face aux accusations de fraudes qui pleuvent sur l’institution depuis maintenant cinq jours. « Face aux insultes et aux injures, nous ne répondrons qu’avec la vérité », ont-ils affirmé.

À La Paz et Santa Cruz, les opposants ont bloqué les rues pour continuer à protester contre le résultat de ce vote. Bien que la journée ait été très calme à La Paz, l’appel à la mobilisation continue dans tout le pays.

Avec RFI