conakrytime

Espagne: nouvelle marée humaine indépendantiste dans les rues de Barcelone

AFRIQUE & MONDE  /  27 Oct 2019

Une nouvelle démonstration de force a eu lieu samedi 26 octobre avec 350 000 personnes dans les rues de la capitale catalane pour réclamer la libération des anciens dirigeants emprisonnés.

Avec notre correspondante à Barcelone,Élise Gazengel

Une nouvelle marée humaine indépendantiste a défilé dans les rues de Barcelone samedi. Ils étaient 350 000 selon la police locale à réclamer la libération de leurs anciens dirigeants.

Dans la foule, les désormais traditionnels slogans contre le gouvernement espagnol faisaient l'unanimité. « La démocratie espagnole est morte, il n'y a plus de démocratie en Espagne c'est pour ça que je suis ici », expliquait au micro de RFI Rosalia Solar, une femme de 45 ans.

« Sit and talk » ?

Mais cette semaine, une nouvelle affiche a fait son apparition. « Sit and talk », pancarte qui réclame un dialogue entre le gouvernement espagnol et catalan.

À deux semaines seulement de nouvelles élections législatives, le chef du gouvernement socialiste refuse de négocier. Mais Julia Simberia, une retraitée, ne perd pas espoir : « Je crois que Sanchez est dans une situation délicate parce qu'il est en campagne électorale, mais j'ai espoir que s'il est élu il réfléchira et reviendra à la table des négociations », explique-t-elle.

En fin de soirée, des centaines de manifestants se sont ensuite réunis devant la préfecture de police et quelques heurts ont éclaté sans grands incidents. La semaine prochaine commence officiellement la campagne électorale en Espagne et la Catalogne sera sans doute au centre des débats électoraux.

Avec RFI