conakrytime

Législatives au Royaume-Uni: ultime duel prudent entre Johnson et Corbyn

AFRIQUE & MONDE  /  7 Dec 2019

Un dernier duel télévisé sur la BBC a opposé ce vendredi soir 6 décembre Boris Johnson et Jeremy Corbyn. Alors que les élections anticipées ont lieu jeudi prochain, le 12 décembre, le Premier ministre conservateur et son rival travailliste ont tâché de convaincre en répétant une fois encore leurs slogans-clés de campagne.

Dans une ambiance beaucoup plus mesurée - au point de rendre le débat quelque peu ennuyeux, rapporte notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix -, les deux candidats ont eu tout loisir de marteler leurs principaux messages avant jeudi. Ce face-à-face était considéré comme la dernière chance pour Jeremy Corbyn de changer la dynamique de la campagne, jusqu’ici plus favorable aux conservateurs.

Or de l’avis général, reflété par un sondage juste après le débat, le dirigeant du Labour n’aura pas réussi à renverser la tendance. Son point faible reste le flou de la position travailliste sur le Brexit, exploitée sans relâche par Boris Johnson : « Toute l’équipe travailliste fait campagne pour rester, sauf Jeremy Corbyn qui est neutre. Comment pouvez-vous renégocier un accord avec Bruxelles sur le Brexit si vous n’y croyez pas ? C’est un mystère… »

C’est pourtant Jeremy Corbyn qui aura asséné l’un des coups les plus puissants de ce débat, rappelle Muriel Delcroix, en condamnant le langage raciste et incendiaire de Boris Johnson durant sa carrière : « L’échec d’un dirigeant, c’est lorsqu’il utilise des remarques racistes pour décrire les gens dans d’autres pays ou dans notre société. Je ne ferai jamais ça et mon parti ne fera jamais ça. »

La question du manque de confiance des Britanniques dans leur classe politique et les mensonges à répétition du Premier ministre conservateur ont refait surface, sans qu’aucun des candidats ne subisse de dommages irréversibles. Le débat n’aura probablement qu’un impact minimal.

Chacun jette ses forces dans la bataille

De son côté, l'ancien Premier ministre conservateur John Major a apporté son soutien aux partisans du maintien dans l'Union européenne. Il redoute un appauvrissement et un affaiblissement du pays, explique-t-il, précisant que le Brexit frapperait le plus durement ceux qui possèdent le moins.

Dans un message télévisé ce vendredi, John Major s'est adressé directement aux électeurs, et en particulier aux jeunes. Fervent partisan d'un nouveau référendum, il appelle à voter au-delà des règles partisanes pour éviter un Brexit qu'il considère comme « la pire décision de politique étrangère » qu'il ait jamais connue.

« L'enjeu n'a jamais été aussi élevé, en particulier pour les jeunes, a averti l'ancien chef du gouvernement. Donc mon message est très clair : ne laissez pas d'autres décider de votre avenir à votre place. Chacun d'entre vous peut changer le résultat du scrutin. Voter, c'est choisir. Votez pour le candidat qui selon vous représente le mieux vos propres idées et vos aspirations pour le prochain Parlement. J'ai longtemps été en politique et croyez-moi, aucun parti n'a le monopole de la sagesse. Je suis un conservateur, mais j'ai toujours défendu les orientations politiques d'autres partis si je les partageais. Voilà ce qu'est la vraie politique. Et non pas la politique telle que la présentent des politiciens à l'esprit clanique. La loyauté de clan a sa place, elle peut être importante, et honorable. Mais parfois il faut voter avec sa tête et pas seulement avec son coeur. Aujourd'hui, c'est le moment. Mais quoi que vous fassiez, ne gâchez pas votre voix, elle n'a jamais été aussi importante qu'aujourd’hui. »

Avec RFI