conakrytime

France / Retraites / Le Premier ministre Édouard Philippe laisse la porte ouverte à des compromis

AFRIQUE & MONDE  /  7 Dec 2019

Au lendemain de la grande mobilisation syndicale de jeudi 5 décembre, le Premier ministre Édouard Philippe affirme sa « ferme » volonté de mener la réforme des retraites, mais « sans brutalité » laissant la porte ouverte au compromis.

Le gouvernement accélère le tempo. Après la réussite de la mobilisation de jeudi, le Premier ministre a tenté de reprendre la main, avec cette allocution solennelle vendredi, qui n’était pas prévue, dans la cour de Matignon. Il n’a pas présenté l’architecture de la réforme durant ce discours, mais a tenté de répondre aux inquiétudes des Français avant les nouvelles manifestations prévues le mardi 10 décembre.

Message adressé aux cheminots et personnels de la RATP

Sur le fond, il n’y a pas de changement. Édouard Philippe s’est dit à nouveau déterminé à mener à bien la réforme des retraites, mais sans « brutalité ». Il laisse donc la porte ouverte au compromis notamment sur les périodes de transition pour basculer des régimes spéciaux vers le régime universel.

Un message tout particulièrement adressé aux cheminots de la SNCF et aux personnels de la RATP. Une « transition progressive » a souligné le Premier ministre qui « serait une affaire de justice individuelle et sociale ».

Je comprends parfaitement les inquiétudes qu'ils formulent. Il est vrai et il est exact que l'application absurde des nouvelles règles les pénaliserait. Et c'est d'ailleurs tellement vrai que nous avons dès le début avec le président de la République que nous nous engagions à ce que les pensions des enseignants de France ne baissent pas.

Allocution d'Édouard Philippe, le 6 décembre 2019

Édouard Philippe a aussi donné le calendrier à venir concernant la réforme des retraites. Jean-Paul Delevoye, le Haut-commissaire aux retraites et Agnès Buzyn la ministre de la Solidarité et de la Santé recevront lundi 9 décembre l’ensemble des partenaires sociaux, pour « clore le cycle de négociation social ouvert sur le sujet », puis présenter « un bilan concret des attentes, des préoccupations avec les points d’accords et de désaccords ».

Ce sera probablement la dernière rencontre avant les annonces officielles du gouvernement. Édouard Philippe a donné rendez-vous aux partenaires sociaux mercredi 11 décembre, au Conseil économique, social et environnemental à midi, où il présentera l’intégralité du projet du gouvernement sur la réforme des retraites.

Nouvel appel à la grève

En attendant, les préavis de grève illimitée dans les transports en commun continuent de courir. La grève se poursuit jusqu’à lundi soir. Mais l’heure de vérité sonnera mercredi, en fonction des annonces du gouvernement, l’intersyndicale pourrait opter pour une nouvelle manifestation dès le lendemain, le jeudi 12 décembre.

►À lire aussi : Retraites: grève encore massive dans les transports

De son côté, l’intersyndicale, composée de la CGT, FO, Solidaire, la FSU et d’organisation étudiante, a lancé ce vendredi un nouvel appel à la grève. Elle appelle à battre le pavé le mardi 10 décembre, pour une nouvelle journée interprofessionnelle. L’intersyndicale doit se réunir le soir même pour décider de la suite à donner au mouvement. Les syndicats qui ont durci leur position demandent le retrait de la réforme.

Avec RFI