conakrytime

La radio environnementale Gorilla FM s'apprête à émettre au Sud-Kivu

AFRIQUE & MONDE  /  13 Feb 2020

Gorilla FM va commencer à émettre le 20 mars dans le parc national de Kahuzi-Biega, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Cette radio naît avec la défense de l’environnement comme conviction éditoriale, on vous la présente en cette Journée mondiale de la radio.

PUBLICITÉ

Il y a deux ans, des membres du club RFI de Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo, visitaient le parc national de Kahuzi-Biega en compagnie de Sébastien Bonijol, un des coordinateurs des clubs RFI.

Ce parc, inscrit en 1980 au patrimoine mondial de l’Unesco, est l’un des poumons verts de la planète. Il abrite aussi avec son voisin des Virunga parmi les dernières colonies de gorilles des montagnes. Mais il a beaucoup souffert des soubresauts de la région, souffre encore de la déforestation et connaît des affrontements réguliers entre Pygmées et gardes forestiers.

Une radio dans un parc immense

Pour protéger cet espace menacé, « nous avons eu l’idée de créer une radio à l’intérieur de ce parc pour sensibiliser les gens qui coupent les arbres », explique Alain Bashizi, éminent membre du club RFI de Bukavu devenu coordinateur du projet Gorilla FM.

Vu les 6 000 km² de superficie du parc, la radio est apparue comme un moyen de communication idéal, permettant de toucher à faible coût les populations disséminées dans la zone.

C’est ainsi que le projet a pris forme, soutenu financièrement par la Coopération suisse, aidé par des techniciens de l’ONG Internews, profitant de l’aide matérielle de RFI Planète radio et de l’expertise de l’équipe des Clubs de RFI à Paris.

L’environnement sur les ondes

Le positionnement éditorial de la radio se veut original dans le paysage médiatique de la région. « Gorilla FM est une radio environnementale », explique Alain Bashizi. On entendra de la musique et des journaux d’information mais aussi des magazines traitant de « la santé, l’agriculture, l’élevage, la pêche, la nutrition ou encore l’éducation », énumère-t-il.

« Gorilla FM est une radio de gestion concertée d’une zone naturelle », précise le coordinateur du projet. Ainsi, pour s’ancrer dans sa zone de diffusion, la station cherche à recruter des Pygmées, autochtones du parc de Kahuzi-Biega, qui connaissent ses forêts comme personne et seront mieux à même de sensibiliser par les ondes les populations locales. Gorilla FM peut aussi déjà compter sur une dizaine de correspondants répartis à travers le parc.

Le studio et les bureaux de Gorilla FM sont situés à la station de Tshivanga, quartier général du parc de Kahuzi-Biega, à une trentaine de kilomètres au nord de Bukavu. L’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) a « accepté de coopérer avec nous et nous a donné toutes les autorisations nécessaires », se félicite Alain Bashizi, qui précise que « Gorilla FM est la première radio environnementale installée dans une aire protégée en RDC ». Ce sont les gardes forestiers qui assureront la sécurité des locaux et personnels de la radio.

Un projet pilote en RDC

Un des objectifs de Gorilla FM est « d’encourager et promouvoir le tourisme dans le parc national de Kahuzi-Biega », explique Alain Bashizi car si « les parcs de Kahuzi-Biega et des Virunga ont connu des troubles avec la présence de groupes armés, petit à petit la question est en train de se régler ».

Cette radio a d’ailleurs été pensée comme un projet pilote. « Gorilla FM ne sera pas uniquement une radio du parc national de Kahuzi-Biega. On est en train de voir comment essayer de la répliquer, dans les années qui viennent, sur d’autres aires protégées de la RDC », s’enthousiasme Alain Bashizi.

La radio doit officiellement être lancée le 20 mars mais elle devrait commencer à émettre en mode test à compter du mercredi 19 février. Une fréquence à retenir, le 90.3 FM, mais aussi un site internet, encore en construction. « Le projet a été conçu par des jeunes, uniquement des jeunes. On s’est dit qu’on devrait faire une radio différente. Ce ne sera pas seulement de la radio traditionnelle, mais ce sera aussi un site internet, des réseaux sociaux, des petites vidéos, … Gorilla FM va être différente. » Longue vie à elle.

Avec RFI